Paroles de Chansons : Jul – La pharmacie

La pharmacie – Jul

Que tu cherches la merde après tes papas t’appellent
En mode Professeur dans La Casa de Papel
Le poto il est v’nu ça y est il a purgé sa peine
Il a gardé les Arena maintenant la vie est belle

Elle est pompette dans le Classe A (sous coco)
Je la calcule pas je trace (mon poto)
Je trahis pas la cosa (mon coco)
Vas-y t’as un pétard touche pas (mon popo)

Elle est pompette dans le Classe A (sous coco)
Je la calcule pas je trace (mon poto)
Je trahis pas la cosa (mon coco)
Vas-y t’as un pétard touche pas (mon popo)

Toujours tu fais pareil (le sang) [x3]
Toujours, toujours
Toujours tu fais pareil (le sang) [x3]
Toujours, toujours

Mon sang, à moi tu m’as dis que tu revenais, mais j’t’ai plus vu
Mon sang, tu m’as plus téléphoné, tu as disparu
Je ris mais je saigne, je raconte pas trop mes problèmes
C’que tu m’dis, j’le sais, c’que je dis moi j’le fais
Ouais la vida c’est comme ça, comme ça
Pourquoi tu fais tout ça, tout ça
T’es là, tu fais le haza, haza
Fais-moi tourner la massa, massa

J’oublie tout, le stud’ c’est la pharmacie
Il faut des sous, les soucis ça fait ???
C’est Ju-Ju-Jul, c’est l’OVNI c’est la machine
Sous la cagoule, la rue te fait des tours d’magie

Elle est pompette dans le Classe A (sous coco)
Je la calcule pas je trace (mon poto)
Je trahis pas la cosa (mon coco)
Vas-y t’as un pétard touche pas (mon popo)

Elle est pompette dans le Classe A (sous coco)
Je la calcule pas je trace (mon poto)
Je trahis pas la cosa (mon coco)
Vas-y t’as un pétard touche pas (mon popo)

Toujours tu fais pareil (le sang) [x3]
Toujours, toujours
Toujours tu fais pareil (le sang) [x3]
Toujours, toujours

En D’Or Et De Platine sur le Gilera
Regarde les chiffres, affaire classée
Les schmits te soulèvent sous les draps
Ils te prennent les sous que t’a placé
Tout pour mes [Pouchou ?]
Nique les traîtres que j’ai défauché
C’est ma mère qui m’aidait quand j’étais fauché
Elle me dit « lui qui se manque met lui des crochets »

Y’a eu l’Corona, toute l’année
On prend nos distances maintenant pour parler
Ou ça en est, Ou ça en est
Ils veulent nous faire payer des masques toute l’année
Y’a eu l’Corona, toute l’année
On prend nos distances maintenant pour parler
Ou ça en est, Ou ça en est
Ils veulent nous faire payer des masques toute l’année

Ils m’ont tout pris, j’ai fini tout seul
J’ai rien à prouver, j’allume un pétou
J’ai rien à prouver, j’ai déjà trop de soucis
J’ai pas encore tout fait, pas d’vacances j’fais les sous-sous-sous-sous-sous
J’suis sous rosé, je fais comme si j’étais dégun
La vie en rose, et je m’en fous si tu me dis plus « salam »
J’ai des nausées quand je fume des gros pétards qui sont dosés

[Sifflement]
Tutututututu…

J’te dis quelque chose, j’suis ???
J’m’en bats les couilles cash j’passe la vitesse
Y’a mes vatos, locos, gringos
Qui se ??? dans ma vitesse
Laissez mon bébé d’amour
Elle et moi c’est à la mort
Et son coeur c’est de l’or, et son coeur c’est de l’or

Elle est pompette dans le Classe A (sous coco)
Je la calcule pas je trace (mon poto)
Je trahis pas la cosa (mon coco)
Vas-y t’as un pétard touche pas (mon popo)

Elle est pompette dans le Classe A (sous coco)
Je la calcule pas je trace (mon poto)
Je trahis pas la cosa (mon coco)
Vas-y t’as un pétard touche pas (mon popo)

Toujours tu fais pareil (le sang) [x3]
Toujours, toujours
Toujours tu fais pareil (le sang) [x3]
Toujours, toujours